background img
image
436_3085549 copie

La colère est mauvaise conseillère!

Une grande majorité de gens croit que la colère est libératrice. Malheureusement, l’extériorisation de la colère nous mène souvent à adopter des comportements inadéquats. Sous l’effet de cette dernière, nous pouvons dire des choses qui dépassent notre pensée ou poser des gestes que nous nous reprocherons par la suite.

Le fait de se laisser aller à la colère dans un environnement contrôlé (crier seul, donner des coups dans un sac d’entraînement…etc…) peut être bénéfique mais la plupart du temps, ce n’est pas ce qui se produit. Nous nous laissons plutôt aller à nos excès de colère face aux personnes de notre entourage.

La colère se manifeste lorsque nous entretenons les idées suivantes:
  • Cette personne n’aurait pas dû agir ainsi OU
  • Cette personne aurait dû agir autrement OU
  • Cette personne n’a pas le droit de faire ce qu’elle fait.

À ce moment là, nous croyons (à tord ou à raison) que l’autre devrait se comporter autrement. Mais si nous y pensons quelques instants; est-il réaliste de penser que l’autre doit absolument agir selon nos désirs? Qui sommes-nous pour avoir de telles exigences?

Prenons un exemple concret:

Jean est en colère contre son collègue de travail car il croit qu’il aurait dû terminer le document qu’il devait remettre hier soir. Il pense que son collègue aurait dû rester plus tard pour terminer son travail.

Plus Jean entretient ces idées, plus la colère monte en lui. Si bien que lorsque son collègue arrive, il l’invective en lui proliférant un tas de bêtises.

Est-ce que Jean a atteint son objectif en agissant de la sorte? Est-ce qu’il contribue à entretenir de bonnes relations de travail avec son collègue? Est-ce que Jean se fait du bien à lui-même lorsqu’il se laisse emporter de la sorte? Évidemment, NON.

N’oubliez jamais que lorsque vous vous laissez emporter par des émotions négatives très fortes, vous allez puisez directement dans votre énergie. Vous diminuez votre capacité de réagir adéquatement car vous n’arrivez plus à être objectif. Vous êtes submergé par vos émotions.

Dans une pareille situation, vous avez avantage à vous poser les bonnes questions pour obtenir les bonnes réponses.

Voilà le genre de questions que Jean aurait eu avantage à se poser:
  • Est-il vrai que mon collègue aurait dû rester plus tard pour terminer son travail?
  • Y a-t-il une loi qui l’obligeait à rester pour terminer son travail?
  • Qui suis-je pour exiger de mon collègue qu’il agisse selon mes désirs?

Évidemment, en se posant ce genre de questions, Jean aurait sûrement pu diminuer quelque peu l’intensité de sa colère. Par conséquent, il aurait été en mesure d’aller discuter avec son collègue afin de clarifier la situation. Il aurait ainsi augmenté ses chances d’atteindre son objectif; il aurait aussi contribué à entretenir de meilleures relations de travail avec ce dernier et finalement, il n’aurait pas utilisé son énergie de manière négative mais plutôt de manière constructive.

379_2898634-300x199J’entend déjà certains dire : C’est plus facile à dire qu’à faire…!!! Qui a dit que ce serait facile? Je ne vous dis pas que c’est simple, je vous dis que c’est toutefois fort utile de se poser les bonnes questions…Essayez…vous n’avez rien à perdre.

Il est important de réaliser que ça ne veut pas dire que vous serez toujours d’accord avec la façon d’agir de l’autre, mais au moins, si votre colère est contrôlée, vous serez en mesure de discuter sans hostilité pour tenter de régler la situation.

En terminant, je vous invite à expérimenter cette technique pendant les 7 prochaines journées.

Lorsque quelqu’un de votre entourage agira d’une manière différente de ce que vous croyez être correct, posez-vous les trois questions suivantes :

  • Est-il vrai que l’autre n’aurait pas dû agir comme il l’a fait? (ou aurait dû agir autrement?)
  • Y a-t-il une loi qui l’oblige à agir ainsi? (ou qui lui interdisait d’agir comme il l’a fait?)
  • Qui suis-je pour exiger de l’autre qu’il agisse selon mes désirs?

Pourquoi me direz-vous ? Car on ne peut espérer avoir des résultats au niveau émotif et comportemental que si l’on applique ce que l’on apprend. Une grande majorité de gens ont lu une multitude de livres en pensant que c’était plein de bon sens mais ne l’on pas appliqué. Prendre son argent et la jeter par la fenêtre est à peu près équivalent.

Vous devez tenter le coup, c’est la seule façon d’avoir des résultats.

Commentez
Tags connexes
Ceci pourrait aussi vous intérésser

Menu principal